Covid-19, la crise ne va pas épargner le marché des logiciels et services informatiques en France en 2020

Covid-19, la crise ne va pas épargner le marché des logiciels et services informatiques en France en 2020

Dans nos deux précédents articles de blog, nous avons donné un aperçu des effets de la crise sur les différents segments IT et les secteurs d‘activités. Quelle conclusion tirons-nous pour le marché des logiciels et des services informatiques en France pour 2020 ?

La crise affecte les secteurs à des degrés divers. Le transport, les services (avec notamment toute la partie liée au tourisme et à la restauration), l’industrie ou encore le retail (notamment toute la partie non alimentaire qui est actuellement fermée) sont fortement impactés. En outre, les faiblesses des modèles économiques basés sur la présence locale des personnes et les processus manuels deviennent apparentes. Dans ce contexte, nous attendons une impulsion à long terme en faveur de la transformation numérique et de l'automatisation. Toutes les entreprises qui ont déjà numérisé et automatisé la majorité de leurs processus sont bien positionnées. De même, les entreprises qui ont fait confiance au cloud pour leur IT (infrastructure et/ou applications) peuvent désormais bénéficier de l'évolutivité du modèle et donc d'un ajustement à la baisse des coûts informatiques.

L'expérience du télétravail avec de la communication « numérique » et à distance, des réunions virtuelles qui est actuellement imposée à de nombreuses personnes, conduira également à la mise en place de nouvelles méthodes de travail à distance. Des conférences en ligne à plus grande échelle se mettent également en place. En bref, la crise liée au Covid-19 va donner un coup de pouce (tout au moins dans notre scénario optimiste) au marché des outils et services autour de la collaboration et de la communication unifiée, et principalement en mode SaaS.

Mais globalement, l'industrie des technologies de l'information va également souffrir de la crise actuelle. Cela s'applique en particulier aux activités de conseil, de projet ou encore aux achats de licences « on premise ». Un grand nombre d'entreprises devront faire des économies dans les mois à venir et devront revoir et réévaluer toutes leurs dépenses. Certains projets seront certainement reportés, voire arrêtés (s’ils ne l’ont pas déjà été). En outre, il faut s'attendre à des insolvabilités, tant chez les clients des éditeurs de logiciels et les ESN que parmi les fournisseurs IT. En revanche, les activités de « run » sont, par essence, plus résilientes car pluri-annuelles et nécessaires au fonctionnement des entreprises et devraient donc moins souffrir.

Nous avons d’ores et déjà publié une mise à jour de nos chiffres pour 2020. Dans les prochains jours, nous continuerons à évaluer de près l'évolution de la situation des entreprises dans le secteur des logiciels et des services informatiques. Nous ajusterons ensuite nos chiffres SITSI® en conséquence une fois par mois (fin avril et fin mai minimum). Une chose est sûre, cependant : l'impact de la crise liée au Covid-19 sur le marché sera considérable. Le marché des logiciels et des services informatiques en France va décroitre plus ou moins fortement selon la durée de la crise. Au lieu d'une bonne croissance supérieure à 4% en 2020, notre scénario optimiste prévoit une baisse d'environ 3%. Toutefois, si nous ne parvenons pas à maîtriser la situation dans les deux prochains mois, la baisse sera même à deux chiffres.