Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) : un terrain propice pour le développement de l’IA ?

Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) : un terrain propice pour le développement de l’IA ?

L'adoption de l'intelligence artificielle (IA) a explosé dans de nombreux secteurs industriels. Ce constat n’a pourtant rien d’évident pour le BTP, secteur notoirement réputé pour son faible niveau d'adoption des technologies numériques et des innovations tout court. Toutefois, malgré les apparences, le secteur recèle beaucoup de potentiel pour les entreprises numériques : ne pouvant plus reculer devant l’impératif de se moderniser afin de pouvoir faire face aux enjeux actuels, le BTP se tourne progressivement vers la transformation numérique et notamment de l’IA.

En effet, le manque de travailleurs qualifiés et le vieillissement de la main-d'œuvre, les fluctuations importantes de la demande, la pénurie de matériaux, les contraintes réglementaires liées au développement durable, la santé et la sécurité des travailleurs, ainsi que l'efficacité et la productivité ne sont que quelques défis auxquels la construction moderne est confrontée. L'IA semble pouvoir répondre à une grande partie de ces enjeux tout en respectant un autre impératif, la réduction des coûts.

Chaque site de construction représente potentiellement une énorme source de données, incluant : images capturées par les appareils mobiles, les vidéos de drones, les capteurs de sécurité, les données de la modélisation des informations de construction (BIM) et tout un tas d’autres. L'IA peut aider les acteurs du BTP à tirer profit de toute cette masse de données, d’autant plus que son champ d’application est très vaste, s’étendant sur tout le cycle de vie d’un bâtiment, allant de la planification et de la conception à la sécurité des sites de construction, et des équipements autonomes à la surveillance et à la maintenance des chantiers. Par exemple, dans le cas de Suffolk Construction, la mise en place d’une solution d'IA pour surveiller les risques de sécurité et prédire les incidents lui a permis de réduire les accidents de 28% et le temps perdu de 35% !

Avec la pandémie, l’AI a encore gagné en attractivité car les acteurs du BTP ont été contraints de s’adapter à la nouvelle normalité, incluant le travail à distance, le respect de distanciation et le port du masque. Certaines entreprises numériques ont déjà pu se positionner sur ce marché naissant, par exemple, GoContractor avec sa plateforme utilisant l’IA pour faciliter les protocoles relatifs au COVID-19, Kwant.ai et Opal proposant leur solutions d’IA permettant de retracer les mouvements d’un travailleur testé positif au COVID-19, ou encore Smartvid.io dont la solution aide à surveiller les pratiques de sécurité sur le site de construction (distanciation sociale, respect du masque facial et respect des gants).

En même temps, l'adaptation de l’IA dans le BTP est soumise à deux contraintes importantes : l’insuffisance des données pour entraîner des algorithmes et la pénurie générale des experts de la data. Les grandes entreprises, disposant davantage de ressources, auront donc naturellement une avance sur les plus petites entreprises pour passer le cap, mais ces dernières peuvent d’ores et déjà entreprendre des démarches qui leur permettront de déployer l’IA dans l’avenir pour pouvoir faire face à la concurrence.

Ces contraintes sont aussi des opportunités pour les ESN de mettre en valeurs leurs offres tant en matière de stratégie qu’en développement et mise en œuvre de cas d’usages. Selon PAC, le marché est susceptible de montrer une intéressante dynamique dans les prochaines années. Un aperçu complet des cas d’usages de l’IA dans le BTP accompagné d’un panorama d’acteurs se positionnant sur ce marché est disponible dans le rapport « AI in the construction sector » [accès abonnés].