Malgré tous les vents contraires, la tendance reste à la hausse pour les investissements IT des industriels français

Malgré tous les vents contraires, la tendance reste à la hausse pour les investissements IT des industriels français

Après une année 2020 impactée par la crise du COVID, le secteur industriel est bien reparti en 2021 et va continuer sur sa lancée en 2022. La taille de marché IT  totale estimée pour le vertical Manufacturing en France pour 2022 est de 19.8 Md€, et il sera en croissance de +7.5% pour 2023.  Les entreprises sont conscientes de la nécessité manifeste d'accélérer leurs efforts de transformation numérique, même en cette période difficile.


La situation au premier semestre 2022, avec la pénurie persistante de semi-conducteurs (qui a notamment forcé les usines de Sochaux et de Rennes Stellantis à fermer fin juin), la perturbation des chaînes d’approvisionnement en raison des résurgences du COVID (le blocage du port et de la ville de Shangaï par exemple), la pénurie de matières premières et la hausse des coûts de l'énergie causée par la guerre en Ukraine, pourraient faire payer un tribut encore plus lourd que la pandémie aux industriels français. Alors que la volatilité des prix de l'énergie, notamment du gaz, a considérablement affecté l'industrie manufacturière allemande, le mix énergétique français réduit l'impact des sanctions économiques imposées aux exportations de pétrole russe sur le marché européen. La récente parité entre le dollar et l’euro n’arrange pas la donne car elle alourdit la facture d’énergie des industriels européens, le gaz et le pétrole étant payés en dollar. Toutefois, il convient de noter qu’elle est plutôt favorable aux industriels en excédent commercial avec les Etats-Unis comme Airbus ou LVMH. En outre, les industriels français qui ont pris la gestion de la consommation d'énergie au sérieux bien avant cette crise énergétique et qui ont déjà mis en place déjà mis en œuvre des pratiques relevant de l'économie circulaire (comme par exemple le recyclage des produits qui n’ont pas passé le contrôle qualité) sont avantagés.La cybersécurité (incluant la sécurité OT/IoT) est l'une des principales priorités en matière de dépenses pour l’industrie manufacturière, avec 50% des industriels français qui ont prévu d’accroître leur budget cyber au cours des deux prochaines années. Sans aucun doute, le conflit militaire actuel entre la Russie et l'Ukraine va pousser les entreprises à réévaluer leurs dépenses dans ce domaine.


L’expérience client et l’IoT complètent le top 3 des augmentations de budget IT des industriels français au cours des deux prochaines années.  En effet :

  • Nous observons une concentration des dépenses sur les interactions avec les clients (CRM, CEM) et l'expérience client. La plupart des nouveaux investissements sont planifiés autour de Salesforce. Il en découle que 49% des industriels comptent augmenter leurs dépenses dans la CX au cours des deux prochaines années.
  • Au cours de la pandémie, l’IoT est devenu un catalyseur pour toutes sortes de cas d'usage autour de l'assistance, de l'exploitation et du contrôle à distance. Il en ressort que 41% des entreprises manufacturières interrogées comptent continuer leurs efforts dans ce domaine en accroissant leurs investissements.

D’autre part, 34% des industriels interrogés comptent intensifier leurs investissements dans le cloud. AWS et Azure devraient rafler la mise du move-to-cloud avec respectivement 45% et 30 % des industriels interrogés qui comptent renforcer le budget dédié à ces deux fournisseurs au cours des deux prochaines années, contre 20% pour Google, 15% pour IBM et 10% pour Alibaba. Les investissements dans le cloud s'orientent vers le cloud hybride, le multi cloud et le edge computing, ainsi que des capacités d’edge AI pour permettre le traitement des données en temps réel durant la production.

Au niveau des technologies émergentes, 36% des industriels français interrogés comptent investir dans les procédés de fabrication additive/l’impression 3D, 35% dans la 5G et 32% dans la réalité virtuelle/augmentée/mixte au cours des deux prochaines années.

 

Retrouver plus de détails et tous les résultats par verticaux/pays dans les documents suivants :

[accès aréservé aux entreprises abonnées via l’adresse mail professionnelle, cliquez ici pour vous enregistrer]